Almogía Village de Malaga

Almogía

Almogía ville, une promenade détendue dans ses rues pleines de fleurs et ses vues sur les montagnes de Malaga qui devraient être une thérapie obligatoire pour tout le monde.

Où se trouve Málaga?

Almogía est située à l’intérieur de la province à 25 km de la capitale de Malaga avec une population de 3.770 habitants. La ville est située dans la vallée de Guad.

L’origine de le nom Almogía

Venant de l´arabe andalou et le romance hispanique Al-Mexia, il n’y a pas d’exactitude de l’origine du nom, mais il y a deux théories:

• Dérivation du nom d’une tribu berbère al-Mexí

• Une traduction linguistique du terme «La hermosa»/ « La belle »

Où se garer à Almogía?

Une fois à proximité et en entrant dans la ville, nous observons qu’il n’y a pas beaucoup de parkings, à la périphérie du village nous trouvons plus des places; mais nous sommes entrés dans la ville avec la voiture à travers les rues étroites et en pente. Nous avons trouvé un parking sur la pente, bien que je recommande de se garer à la périphérie de la ville.alhorce à côté des Montes de Málaga.

Curiosités d’ Almogía

Almogía est l’une des villes les plus importantes du folklore de Verdiales.

Histoire d’ Almogía

La présence humaine dans la région d’Almogía ville remonte à la préhistoire, car des peintures rupestres ont été trouvées dans certaines grottes de la région. Aussi avec les vestiges des romains, ils ont trouvé des restes du peuple turdétan préromain du 5ème au 2ème siècle avant JC ont été trouvés. À l’époque romaine, Almogía était un point stratégique car elle possède les vestiges d’une route romaine.

À l’époque musulmane, c’est quand un noyau de population s’est installé autour du château d’Almogía, duquel il ne reste actuellement que la “Tour à voile”, qui a était important pédant la révolte d’Omar ben Hafsún contre l’émirat de Cordoba qui a joué un rôle fondamental dans la défense de cette ville appelée Bobastro. Le château et ses environs formaient la deuxième ceinture défensive de la ville et forteresse de Bobastro

Torre de la Vela forteresse Almogia
Torre de la Vela forteresse Almogia

La villa a été remise en 1487 par les Maures à la reine Isabel La Catolica. L’Inquisition était bien établie et a effectué des inspections dans cette région en raison de la forte présence de Moresque. Les Maures (musulmans d’Al-Andalus baptisés dans le christianisme) ont participé à la rébellion des Alpujarras de 1568-1570 contre la monarchie espagnole, une fois vaincus, ils ont été expulsés à l’intérieur du pays. Les terres dépeuplées ont été repeuplées avec une population chrétienne des villes de Teba et Antequera.

En 1564, le Conseil d’Almogía livraison en prêt la cloche de la “tour de Vela” de son château à la cathédrale de Malaga pour être installée dans cette église cathédrale.

Pendant la guerre d’Indépendance (1808-1814) contre la France napoléonienne, Almogía et son château ont été envahis par les troupes napoléoniennes qui ont détruit tout le château pendant leur fuite.

Monuments et lieux d’intérêt d’ Almogía

• Château d’Almogía <Torre de la Vela>: vestiges et ruines du château arabe qui a servi de 1410 à 1487 comme forteresse frontalière. Il ne reste que la tour de voile, la seule des sept tours qui ont formé le château.

• Église Notre-Dame de l’Assomption: située dans la rue de l’église, construite sur une ancienne mosquée dans le XVIe siècle (1552) par l’architecte Diego de Vergara. L’église a été reconstruite en 1891 après un tremblement de terre.

• Ermitage du Sacré-Cœur de Jésus: du 17ème siècle qui faisait partie de l’ancien couvent d’asile du Sacré-Cœur.

• Ermitage des Trois Croix: Il s’agit d’un petit ermitage du XVIIe-XVIIIe siècle, restauré il y a quelques années, où se déroule la fête des Verdiales début mai. Il est situé entre les limites des municipalités d’Almogía, Cártama et Álora, également près de Pizarra. C’est ici que les processions des quatre villes se réunissent aux “Cruces de Mayo” où se tiennent plusieurs bandes de verdiales. À l’intérieur de chaque ville, il y a un petit autel.

• Buanderie La Nora: Construite au XIXe siècle et utilisée jusqu’en 1990, elle se compose d’une trentaine de pot en argile avec pierres à laver situées autour d’une piscine.

• Chapelle de Santo Cristo: construite au XVIIe siècle.

• Chapelle de Santa Ana: située dans la rue San Antonio.

• Fontaine Hortezuela: Fontaine construite au 19ème siècle.

Fêtes d’ Almogía

  • Carnavals: une quarantaine de jours avant Pâques.
  • Semaine Sainte : pâques.
  • Festival Verdiales Ermita las Tres Cruces: le premier dimanche de mai
  • Pèlerinage en l’honneur de San Isidro Labrador: vers le 15 mai
  • Foire d’août: en l’honneur de San Roque et San Sebastián, les fêtes patronales de la ville.
  • Jour de l’amande: chaque dernier dimanche de septembre, une célébration est consacrée à la grande tradition des amandes en Andalousie (l’Espagne est le troisième producteur mondial). Ce festival local célèbre et montre la grande tradition de la culture de ces fruits secs, les bars et restaurants locaux servent des plats enrichis tels que du poulet, des boulettes de viande ou des escargots dans une sauce d´amandes. La fête propose également des dégustations de plats locaux sur la place principale et décore avec des marchés qui offres des produits locaux et traditionnels. Toute cette fête est accompagnée de musique folklorique, de verdiales et de chants de la chorale locale.

Pour plus d’informations sur Almogía ville: visitez la page du Conseil municipal